Un projet d'envergure

Le mot du Président
Le Président de la Polynésie Française, Monsieur Edouard Fritch, est heureux que ce projet d'inscription des îles Marquises sur la Liste du Patrimoine mondial soit d'abord porté par la communauté marquisienne. Le Pays souhaite que ce projet ambitieux soit moteur d'un développement durable pour l'archipel.
Une inscription en tant que BIEN MIXTE

Les îles Marquises sont inscrites sur la liste indicative des biens français depuis 1996 en tant que bien culturel. En 2010, elles font l’objet d’une nouvelle inscription en tant que bien mixte.

Initié à la demande des Marquisiens en 1996, la candidature de l’archipel sur la Liste du patrimoine mondial a évolué au fil des ans.

Aux prémices du projet, la demande d’inscription sur la liste indicative des “biens français” comprenait uniquement la partie culture. Il s’agissait donc à cette époque d’une candidature en tant que “bien culturel”.

Dorénavant, et ce depuis 2010, les Marquises font l’objet d’une nouvelle inscription. La candidature associe à la fois la culture et la nature ; on parle désormais de “bien mixte”.

Pour prétendre à une inscription sur la liste du Patrimoine mondial, Te Henua Ènata - les îles Marquises, doivent justifier d’une Valeur Universelle Exceptionnelle** (V.U.E). Pour ce faire, la candidature doit répondre à au moins un des dix critères de sélection définis par l’UNESCO* (5 critères nature, 5 critères culture). Dans le cadre du dossier de candidature de l’archipel marquisien, celui-ci répond à 6 critères (3 culture, 3 nature).

Te Henua Ènata - les îles Marquises, sont déjà reconnues pour leurs paysages spectaculaires et pour la diversité de la faune et de la flore terrestre et marine. Cependant cette faune et cette flore évoluent sur des territoires très petits, les rendant vulnérables. Avec l'inscription sur la liste du Patrimoine mondial, Te Henua Ènata - les îles Marquises pourraient ainsi devenir un exemple unique au monde d'un territoire insulaire ayant su sauvegarder sa richesse océanographique et botanique. L’assurance donc d’une visibilité internationale et d'un nouveau regard des habitants sur cette richesse qui les entoure tout en les encourageant à la préserver.

A l’échelle locale, cette adhésion a pour envergure d’associer la protection du patrimoine culturel et naturel, d’encourager le maintien et la transmission des connaissances traditionnelles et ainsi de préserver cet héritage, les fondements de l’identité marquisienne, pour les générations à venir. L'inscription doit alors concilier protection et développement économique, à la condition de mettre en place un plan de gestion adapté et approuvé par tous.

Ce projet est mené grâce à l’implication de la population marquisienne, en concertation avec les institutions du Pays et avec le soutien du Président de la République.

Découvrez la liste des biens français inscrits

*L’Unesco: (Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture) se manifeste notamment par la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde, considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité.

**La Valeur Universelle Exceptionnelle: “La VUE signifie une importance culturelle et/ou naturelle tellement exceptionnelle qu’elle transcende les frontières nationales et qu’elle présente le même caractère inestimable pour les générations actuelles et futures de l’ensemble de l’humanité.” 

1 - Un bien mixte en série
    2 - Les grandes étapes du projet d’inscription
      3 - Le Comité français du patrimoine mondial (CFPM)
        Taputapuātea
        Te Henua Ènata - les îles marquises
        2020 © Direction de la Culture et du Patrimoine