Un bien différent de Taputapuātea

Qu’est ce qui différencie la candidature des îles Marquises de celle de Taputapuātea, autre site polynésien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en juillet 2017?

Taputapuātea et TE HENUA ÈNATA - les îles Marquises, deux héritages de la Polynésie française.

Taputapuātea est inscrit sur la liste du patrimoine mondial depuis juillet 2017. C’est un paysage culturel, terrestre et marin, sur l’île de Raiatea.

Le bien comprend deux vallées boisées, une partie de lagon et de récif corallien, et une bande de pleine mer. Au cœur de ce bien se trouve le marae Taputapuātea, un centre politique, cérémoniel et funéraire. Il se caractérise par plusieurs marae aux fonctions bien distinctes. Le bien est défini comme un paysage culturel dit relique et associatif dont les attributs sont matériels (sites archéologiques, lieux associés à une tradition orale, marae) et immatériels (récits des origines, cérémonies et savoir traditionnel). Taputapuātea est un paysage culturel témoignant de la façon dont l’Homme s’est approprié un territoire délimité par des éléments naturels dotés d’une symbolique importante.

Si Taputapuātea est considéré comme un paysage culture, TE HENUA ÈNATA - les îles Marquises, est quant à lui considéré comme un “bien mixte” de plusieurs sites, dont l’intérêt naturel et/ou culturel est jugé exceptionnel : biodiversité terrestre ou marine, richesse culturelle des sites (historiques ou archéologiques, légendaires) liés au « patrimoine immatériel », tels que les rituels,  chants, les savoir-faire (tapa, sculpture…).

Taputapuātea
Te Henua Ènata - les îles marquises
2020 © Direction de la Culture et du Patrimoine